devenir entrepreneur

Comment oser se lancer et devenir entrepreneur ?

Vous avez un projet en tête, une nouvelle idée, et vous avez peur ? C’est bon signe, c’est que vous sortez de votre zone de confort. Il est courant et normal d’avoir peur. Cette émotion revient régulièrement, parfois quotidiennement et peut nous empêcher de réaliser des actions qui nous font envie. Comme lancer son entreprise et devenir entrepreneur, proposer un nouveau service, parler à plusieurs personnes en donnant une formation… La peur est une émotion légitime et naturelle, il faut juste veiller à ce qu’elle ne bloque pas notre action. Comment faire en sorte d’oser malgré la peur ? Pour cela il y a plusieurs techniques, qui vont vous permettre de ne plus voir votre projet comme une montagne infranchissable. Bien sûr ce n’est pas une méthode miracle, votre peur sera toujours là, mais elle sera plus effacée, et n’écrasera pas vous envie.

1. Entourez-vous de bonnes personnes

Parler de vos envies, de vos projets à un entourage bienveillant va vous permettre de confronter en direct votre idée. Les retours seront en tout cas bénéfiques. Un retour négatif ou constructif, vous permettra d’améliorer votre offre. Un retour positif vous donnera confiance en votre idée et vous donnera l’énergie pour vous lancer et oser.

2. Listez vos réussites et les événements dont vous êtes fier

Noter ce qui vous rend fier, ce que vous avez accompli, va vous permettre de constater tout simplement vos qualités, ce que vous avez accompli et cela va vous prouver que vous êtes légitime et apte à entreprendre ce projet. Cela peut très bien aller de l’école, à votre vie professionnelle, en passant par votre quotidien… Il n’y a pas de sujet hors jeu. Pour chaque réussite, notez également les émotions que vous ressentiez avant, est-ce que vous aviez peur de faire cela ? Qu’avez-vous ressenti aussi après l’avoir fait et avoir réussi ? Le fait de noter tout cela va vous permettre de vous remémorer le chemin qui a été parcouru et la joie qui était la vôtre quand vous avez réussi et surmonter des obstacles.

3. Demandez-vous ce que vous feriez si vous ne lancez pas ce projet

Ici on va faire le cheminement inverse. On va essayer de s’imaginer dans 1 an, dans 5 ans, dans 10 ans, quelle serait notre vie sans avoir réalisé ce projet qui nous tient à cœur ? Quel métier je ferai ? Quelle vie j’aurais ? Est-ce que cette situation me conviendrait, est-ce que je serais heureux ? Dans la majorité des cas, les réponses ne reflèteront pas vraiment ce qui vous fait vibrer. Travailler sur ces points permet aussi de poser les bases de votre vision, ce qui vous sera très utile pour la suite de votre aventure entrepreneuriale !

4. Donnez-vous des objectifs raisonnables et atteignables

Si votre idée est de lancer un nouveau podcast par exemple, ne notez pas dans votre to do list : “lancer mon podcast”. Découpez cet objectif final en plusieurs sous-objectifs afin de faire une tâche ou plusieurs par jour. De cette manière vous constaterez votre évolution, l’avancée de votre travail, et vous serez fier de vous !

5. Notez et conservez vos retours positifs

Demandez à vos clients à la fin de votre prestation, de vous faire un retour sur la qualité du travail effectué, sur la relation de travail… tout ce qui peut vous intéresser. Lorsque vous avez un coup de mou, relisez-les ! Je le fais depuis quelques mois, c’est top !

6. L'échec est plus constructif que la non action

Un échec, cela arrive à beaucoup plus de personnes que vous ne pensez. Ce n’est pas un drame en soi, un échec vous permet toujours d’apprendre quelque chose. Que ce soit sur vous, sur votre façon de travailler, vos services, votre marché… Un échec n’est pas une finalité, une fin en soi, c’est au contraire un point de départ pour un nouveau projet, ou vers une nouvelle vie. L’échec est un moyen d’apprentissage et de richesse.

J’espère que cet article vous a convaincu de franchir le pas ! Relisez-le dans les moments de doute. Et n’oubliez pas 100 % des personnes qui n’ont pas essayé, échouent.